Recensement d'outils et pratiques dans la lutte contre l'exploitation sexuelle / Compilation of tools and practices in the fight against sexual exploitation

T-shirt Not for Sale Not a Slave Be Human
Titre - Nom de l'outil: Association I.P.P.O.
Auteur(s) - Auteure(s):
Financeur: Conseil Général de la Gironde, Conseil Régional d’Aquitaine, C.P.A.M., D.D.A.S.S., D.R.D.D.F.E., D.R.A.S.S., Mairie de Bordeaux, ECS, FSE
Type de l'outil: Structure
Support:
Categorie: Assistance
Réinsertion
Theme(s): Prostitution adulte
Santé
Droit
Public: Personnes d'origine étrangère en situation de prostitution
Niveau d'action: Local
Zone d'intervention: Bordeaux, France
Disponibilite:

IPPO
14 rue Villedieu - 33000 Bordeaux
Tél. 05 56 92 25 37
Fax. 05 56 92 30 74
Mél. ippo@wanadoo.fr

URL:
Origine du projet:

La prostitution a connu ces dernières années une évolution considérable du fait d'une nouvelle forme de criminalité organisée : la Traite des Etres Humains (T.E.H.). Le phénomène implique le recrutement de personnes originaires, dans le cas de la région Aquitaine, essentiellement d'Afrique Subsaharienne et des pays de l'Europe de l'Est afin de les contraindre à se prostituer. Les méthodes employées sont particulièrement violentes et déshumanisantes pour les victimes (perte d'identité, suppression des papiers, viols, séquestration...). On assiste actuellement à une prise de conscience de la gravité de ce phénomène au niveau international et européen. Ainsi, la Convention du Conseil de l'Europe sur la Traite des Etres Humains du 15 février 2004 définit un certain nombre de mesures de protection des victimes tant au niveau juridique (obtention de papiers) qu'au niveau social (octroi d'allocations) et psychologique ; cette convention a été ratifiée par la France en août 2007. Elle entre en vigueur le 1er février 2008.
Les personnes d'origine étrangère en situation de prostitution rencontrées par l'association ne sont pas toutes victimes de la T.E.H. Cependant, la ratification par la France de cette Convention ouvre de nouvelles perspectives dans les possibilités d'accompagnement des personnes en 2008.

La particularité du public rencontré nécessite une approche spécifique. La méthodologie d'intervention de l'association développe une approche globale privilégiant le travail de proximité, écoute, création du lien, "aller vers". Il présente une problématique transversale complexe - majorité de femmes, jeunes, discrimination, exclusion, migrants, sans-papiers.

La file active totale ne cesse d'augmenter depuis 2003 ; nous avons rencontré 548 personnes en 2007 (415 en 2006).
Nous assistons à une augmentation permanente de la fréquentation de l'Accueil de Jour (A.J.) depuis son ouverture en 2003, ainsi que du nombre de rencontres sur l'Antenne Mobile (A.M.).
- 85 % sont des migrants (91% sur l'A.J. et 83.8 % sur l'A.M.) ;
- 77.9% sont des femmes (90.5% sur l'A.J. et 76.4% sur l'A.M.) ; 17.3% sont des hommes (2% sur l'A.J. et 19.3% sur l'A.M.) ; 4.8% sont des travestis/transsexuels (7.5% sur l'A.J. et 4.3% sur l'A.M.) ;
- 35% de la File Active sont des femmes originaires de l'Afrique Sub-Saharienne (56.7% sur l'A.J. et 31.1% sur l'A.M.) ; 46% sont originaires de l'Europe de l'Est (27.4% sur l'A.J. et 49.2% sur l'A.M.- dont 61.7% de femmes et 38.3% d´hommes sur l´AM).
La majorité a entre 18 et 30 ans ; 80 % des migrants sont sans papiers.

Objectifs:

Les objectifs spécifiques de l'action :
- Proposer une équipe pluridisciplinaire de professionnels salariés qui intervient en lien avec les personnes sur l'Accueil de Jour et sur les lieux de prostitution.
- Offrir des espaces d'accueil, de lien, d'écoute - individuels ou collectifs - où la pratique de la prostitution et l'histoire vie de chacun, peuvent être évoquées sans crainte.
- Informer, orienter et accompagner la personne dans ses démarches pour faciliter son autonomisation dans l'accès aux droits fondamentaux et la connaissance des structures de droit commun.
- Favoriser l' « empowerment » (permettre à chacun de devenir acteur de sa propre histoire).
- Permettre à la personne une appropriation de « sa » problématique de santé et faciliter une démarche participative.
- Prévenir les risques infectieux liés aux I.S.T. en favorisant une meilleure connaissance des risques liés à la pratique prostitutionnelle et une appropriation des pratiques sexuelles sans risque ; + les objectifs cités plus haut.
- Favoriser l'obtention de Titre de Séjour lorsque la situation le permet.
- Faciliter l'hébergement relais et l'hébergement sécurisant dans les cas de dépôt de plainte et autres cas d'urgence.
- Proposer un soutien psychologique aux personnes qui le souhaitent.
- Accompagner l'insertion sociale et professionnelle des personnes qui le souhaitent.
- Etre un observatoire du phénomène prostitutionnel bordelais.
- Améliorer la prise en charge des personnes en situation de prostitution à Bordeaux.

Deploiement:

Déroulement du projet :
Les activités de l'association sont réalisées au sein d'un accueil de jour et d'un travail de proximité. Les principes fondateurs de l'action sont : l'anonymat, la confidentialité, le respect d'autrui, la convivialité et la gratuité.

- L'Accueil de Jour (AJ) : un lieu d'écoute et d'accès aux droits :
Horaires d'accueil du public : du lundi au vendredi de 14 h à 17 h sans R .V. (Permanences : Juridique : mercredi ; Médicale : vendredi ; Psychologique : lundi, mercredi et jeudi, depuis septembre 2007).
Objectifs particuliers de l'Accueil de Jour :
- Accueillir, à la demande, toute personne en situation de prostitution à Bordeaux et dans la proche banlieue. L'accueil de jour est un lieu convivial au sein duquel l'équipe (anglophone) et la population dialoguent autour d'une tasse de thé, café, chocolat. 2 membres de l'équipe sont systématiquement présents durant les heures d'ouverture apportant une réponse aux demandes et 3 fois par semaine en appui aux permanences juridique, médicale ou psychologique.
- Créer une relation de confiance permettant l'émergence des besoins et de la demande de la personne.

- Depuis août 2007, nous proposons au sein de la consultation médicale, la possibilité de faire des tests de dépistage du VIH et d'assurer l'annonce d'une éventuelle séropositivité (voir aspect médical).
- Depuis septembre 2007, nous proposons au sein de l'association une permanence psychologique 3 après-midi par semaine (voir aspect psychologique).

- L'Antenne Mobile (AM) : Un travail de proximité :
Lieux : lieux de prostitution de rue, de jour et de nuit, identifiés par l'association.
Horaires : Jour : mercredi de 14h à 17h sur 2 lieux de prostitution 1 fois par mois chacun ;
Nuit : lundi ou jeudi de 20h30 à 00h30 et vendredi de 20h à 00 h.
Objectifs particuliers de l'Antenne Mobile :

- « Aller vers », à l'encontre des personnes les plus marginalisées.

- Créer une relation de confiance, du lien social pour favoriser l'émergence des besoins et pouvoir apporter une réponse à la demande formulée.

- Faciliter la réduction des risques infectieux en donnant du matériel adapté (préservatifs, gels, plaquettes d'information sur la transmission du V.I.H., des hépatites et des I.S.T.).

- Apporter des réponses aux demandes médico-sociales.

- Orienter les personnes vers l'accueil de jour.

Ressources:

Les moyens humains
- Les salariés :
Cette action nécessite la présence d'une équipe salariée pluridisciplinaire: 7 personnes travaillent à l'A.J. et sur l'A.M. (directrice, psychologue, médecin, avocat).

- Les bénévoles :
11 dont 9 membres du Conseil d'Administration, un interprète bulgare par téléphone + un informaticien bénévole qui interviennent à la demande de l'équipe. Des bénévoles d'Amnesty International interviennent à notre demande pour les accompagnements dans les démarches administratives

- Les intervenants extérieurs:
- Une psychanalyste honoraire intervient 4 heures par mois auprès de l'équipe.
- Une stagiaire du Département Carrières Sociales de l'IUT Michel Montaigne est intervenue du 4 juin au 31 juillet 2007.

- La vie d'équipe :
L'équipe de jour se réunit à l'issue de chaque permanence pour faire le point de la journée et transmettre l'information nécessaire à une bonne prise en charge. En effet, dans la méthodologie d'IPPO toute l'équipe est référente quelle que soit la personne rencontrée. Une réunion d'équipe et une réunion de régulation ont lieu alternativement tous les 15 jours ; elles incluent toute l'équipe salariée (sauf l'agent d'entretien).

Evaluation:
Perspectives:
Illustration:
Telechargement:
Date: 5 October 2016