Recensement d'outils et pratiques dans la lutte contre l'exploitation sexuelle / Compilation of tools and practices in the fight against sexual exploitation

T-shirt Not for Sale Not a Slave Be Human
Titre - Nom de l'outil: Concours "Dire non à l'exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme"
Auteur(s) - Auteure(s): ACPE (Association Contre la Prostitution des Enfants), ECPAT (End Child Prostitution, Child Pornography and Trafficking of Children for Sexual Purposes), FFTST (Fédération Française des Techniciens et Scientifiques du Tourisme)
Financeur:
Type de l'outil: Programme
Support: Concours
Categorie: Information/Sensibilisation
Prévention
Theme(s): Prostitution enfantine
Tourisme sexuel
Public: Etudiants en tourisme et en hôtellerie
Niveau d'action: National
Zone d'intervention:
Disponibilite:
URL: http://www.acpe-asso.org
Origine du projet:

Depuis 2001, le thème du tourisme sexuel fait partie du programme des BTS Tourisme. Afin de pérenniser le travail accompli, les associations ont souhaité mettre en place, au sein des établissements préparant ces BTS, une journée annuelle nationale d'initiatives locales contre le tourisme sexuel impliquant des enfants.
C'est dans ce cadre que l'ACPE, déjà très active auprès des écoles de tourisme et d'hôtellerie, propose depuis 2002 le concours "Dire non".

Objectifs:

Général :

Renforcer la capacité des futurs professionnels du tourisme à s'impliquer dans la lutte contre le tourisme sexuel impliquant des enfants.

Spécifiques :

Sensibiliser et former les futurs professionnels aux réalités du tourisme sexuel et, par leur relais, toucher un public plus diversifié.
Inciter les étudiants du secteur à développer des actions à portée symbolique et économique pouvant apporter un soutien concret aux victimes.
Relais auprès d'un public plus large par l'organisation de conférences à but de sensibilisation et de prévention, parfois des expositions d'affiches.

Deploiement:

Le concours "Dire non" est ouvert tous les deux ans, aux étudiants préparant le BTS Tourisme. Reportez-vous aux sites de l'ACPE ou d'ECPAT-France pour les modalités d'inscription.
Une fois inscrit, les modalités sont simples : autour d'une journée nationale d'action (pour lutter concrètement et durablement contre l'exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme), les participants au concours devront réaliser selon leur choix :

  • des actions locales d'information et de sensibilisation auprès des différents publics sur les réalités du tourisme sexuel impliquant des enfants
  • des récoltes de fonds au profit d'une ONG étrangère, différente chaque année.
Les lauréats des actions d'information sont désignés par un comité composé des associations organisatrices et de professionnels du tourisme. Les projets sont examinés sur la base de plusieurs critères: créativité des projets, diffusion des actions/efficacité médiatique, logistique mise en œuvre.
Les actions de récolte de fonds sont classées en fonction du montant.
Les vainqueurs sont annoncés lors du Salon mondial du tourisme.

En alternance, toujours une année sur deux, est organisé un concours d'art graphique afin de déterminer le visuel officiel du concours "Dire non" de l'année suivante.
Ressources:
Evaluation:

Ceci n'est pas à proprement parler une évaluation, mais plutôt un bilan des actions qui ont été réalisées.

Lors de l'édition 2005, 80 projets ont été imaginés : conférences à l'UNESCO, expositions, concerts, ventes de gâteaux, distributions de dépliants, créations de sites internet, de spots vidéos, d'affiches...
A la faculté des métiers de Cannes-La Bocca, huit élèves ont parlé de la prostitution des enfants dans chaque établissement, où sont scolarisés 900 élèves. Des centaines de poèmes et de dessins ont été réalisés, et la vente des meilleurs dessins édités en cartes postales a permis de récolter près de 2 500 euros. Un total de 10 400 euros a été reversé à un centre d'accueil d'enfants des rues à Madagascar (Groupe Développement Mada/Graines de bitume).

A l'issue du concours 2007, 53 projets de sensibilisation ont vu le jour au sein de 34 établissements différents, dont 25 récoltes de fonds ayant dégagé une somme globale de 13 000 euros reversée au profit du CIAF (Centro Integrado de Apoio Familiar), association brésilienne agissant auprès des enfants près d'un bidonville de Ribeiro Preto.

Perspectives:
Illustration:
Telechargement: PDF document pdf_Plaquette_Concours_DIRE_NON-2009.pdf
Date: 5 October 2016